token blockchain

Comment créer son propre token ?

Les tokens sont très plébiscités par de nombreux utilisateurs dans le monde. Ils peuvent servir d’actifs financiers numériques, comme droit de vote ou utilisés pour payer certains services sur le net. Aujourd’hui, il est très facile de créer un token. Découvrez les étapes pour créer son propre token.

Étape 1 : Créer sa propre blockchain ou choisir une blockchain existante

Pour créer votre propre token, vous devez dans un premier temps définir si vous allez utiliser votre propre blockchain ou une déjà existante. L’avantage de créer sa propre blockchain réside dans le fait que votre cryptomonnaie pourra être utile à l’ensemble du réseau. Cependant, créer sa propre blockchain nécessite des compétences avancées en codage et en technologie blockchain. Si vous n’êtes pas du domaine, vous devez impérativement trouver des professionnels qualifiés qui pourront vous aider. La mise en place d’une blockchain personnalisée prend plus de temps et est très coûteuse.

Utiliser d’autres blockchains telles que le réseau Ethereum, Bitcoin, Solana ou Binance Smart Chain (BSC) pour créer son propre token est l’option la moins fastidieuse. Elle est plus simple à réaliser, plus rapide et très moins coûteuse. Vous n’avez pas forcément besoin d’être un expert en codage ou en technologies blockchain avant de vous en servir. De nombreux outils et plateformes peuvent être utilisés pour créer votre token sur les réseaux ethereum ou BSC par exemple. Cependant, le token créé sur une blockchain existante ne peut pas être utilisé dans toutes les applications de cette blockchain-là.

Étape 2 : Définir le mécanisme de consensus et l’architecture de la blockchain

Peu importe si vous décidez de créer une nouvelle blockchain ou utiliser une existante pour votre token, vous devez définir vos mécanismes de consensus. Ils sont très importants, parce qu’ils permettent de déterminer comment les utilisateurs peuvent valider les transactions sur la blockchain. Deux principaux mécanismes de consensus sont utilisés. Il s’agit de la preuve de travail et la preuve d’enjeu. La preuve d’enjeu est la plus utilisée, car elle a de nombreuses variantes et requiert plus de matériel. Bien que la preuve du travail soit considérée comme plus sûre, elle est moins utilisée parce qu’elle est très coûteuse et ne se soucie pas de l’environnement.

architecture de la blockchain

Définir l’architecture de la blockchain est une étape utile si et seulement si vous souhaitez créer votre propre blockchain. Si vous allez utiliser une blockchain déjà préétablie, cela n’est pas nécessaire, puisque vous n’aurez pas d’autre choix que d’utiliser une structure déjà existante. Néanmoins, les réseaux Ethereum, BSC ou Solana permettent quand même aux utilisateurs de faire fonctionner des nœuds ou valider des blocks.

Étape 3 : Auditer et émettre le token

Auditer son token est très important afin de garantir sa sécurité contre les attaques des pirates informatiques. Vous pouvez solliciter l’aide des entreprises spécialisées dans l’audit des technologies blockchain. Il est possible de publier les résultats dans le but de rassurer les investisseurs ou utilisateurs quant à la fiabilité du token.

La dernière étape de création de votre token consiste à l’émettre, c’est-à-dire le rendre accessible au public. Pour cela, vous devez définir votre modèle économique. Il s’agit des aspects économiques de votre token tels que : son prix initial, le nombre total disponible ou le moyen de distribution. Vous devez faire de telle sorte que le modèle économique amène les utilisateurs à s’intéresser à votre token.

Gregory

Geek, passionné de publicité et de marketing ! Sur Thémavision, je vous parle de SEO, de SEA et plus généralement d'entrepreneuriat. Bonne lecture :)

Où trouver des NFT ?

Comment fluctuent les cryptomonnaies ?

Comment vérifier une transaction sur la blockchain ?