62b35b1c51fd6.jpeg

Comment comprendre la blockchain ?

La sécurité informatique a permis la conception et la mise en place d’un certain nombre de technologies. Celles-ci ont pour rôle de protéger les données qui sont échangées sur internet contre les hackers. L’un de ces programmes révolutionnaires est la blockchain qui fait couler beaucoup d’encres.

Pour tout comprendre et en apprendre d’avantage sur la Blockchain, vous êtes au bon endroit !

Qu’est-ce que la blockchain ?

Inventée en 1982, la blockchain repose sur une technologie qui assure le stockage et la transmission des données sans transiter par un organisme de contrôle. Ce processus se déroule dans une entière transparence et de manière sécurisée. Si vous vous référez à la traduction littérale, il s’agit de plusieurs blocs contenant des informations sensibles.

Une fois reliés entre eux, ils agissent comme une puissante base de données contenant l’historique des transactions de vos clients par exemple. La blockchain est généralement utilisée de diverses façons. Elle permet le transfert de monnaies, de titres et d’actions d’une personne à une autre. Elle est également utilisée pour mieux tracer les actifs et produits.

C’est enfin une technologie qui est très efficace dans les smarts contracts. Notez que la blockchain est décentralisée, c’est-à-dire qu’elle n’est hébergée sur aucun serveur et les informations qu’elle contient sont protégées grâce à la cryptographie. Elle est très plébiscitée dans le domaine des finances et du Bitcoin.

Quels sont les différents types de la blockchain

Dans l’application il existe deux types de blockchain avec chacune leurs spécialités.

La blockchain publique

Cette technologie comme son nom l’indique est à la portée de tous. N’importe qui peut avoir accès à ces données et procéder à une modification (ajout, vérification, etc.). L’exemple typique d’une blockchain publique est la création en 2008 du Bitcoin par Satoshi Nakamoto. Cette monnaie virtuelle actuellement en vogue est un protocole de paiement anonyme et sécurisé. Tout le monde peut l’avoir et l’utiliser au moyen d’un portefeuille électronique dédié à cet effet.

La blockchain privée

Avec la blockchain privée, les données sont de manière exceptionnelle, centralisées et administrées par un gestionnaire de réseau. C’est ce dernier qui approuve les membres aptes à apporter une modification à la technologie. En résumé, dans la blockchain privée, les informations peuvent être consultées publiquement mais peu sont élus pour y effectuer des modifications. Elle permet de conditionner vos transactions dans un milieu sécurisé. Ce type de blockchain est couramment utilisé par les banques.

Quel est le mode de fonctionnement de la blockchain ?

Tout d’abord, vous avez la possibilité de créer votre propre blockchain. Pour cela, vous devez maîtriser les langages de programmation comme Python par exemple. Il faut commencer à créer les blocs qui doivent contenir les informations.

À la fin de la conception du programme, ces blocs doivent pouvoir être vérifiés par les nœuds du réseau en faisant usage de la cryptographie. Une fois que la traçabilité et les transactions connexes sont en règle, ils sont ensuite ajoutés à d’autres blocs qui ont suivi le même procédé afin de former une chaîne.

Notez qu’après l’ajout aux autres blocs, les informations renfermées par celui-ci ne peuvent plus être éditées même si elles sont erronées. Grâce à ce mode de fonctionnement, la blockchain a permis l’authentification d’un millier d’œuvres d’art dans le domaine des NFT. C’est donc une technologie révolutionnaire.

Comment vérifier une transaction sur la blockchain ?

Le guide pour débuter et comprendre la Blockchain

Comment fluctuent les cryptomonnaies ?